Aller au contenu principal

Toiture de la Chapelle des Gourniers

-A +A
Réallon toiture chapelle des Gourniers

Les Gourniers,  hameau attachant et pittoresque, sur lequel fut érigée la chapelle de notre Dame de la Nativité  est un passage obligé pour les randonneurs désirant se rendre dans le Parc National des Ecrins ou au col de la Coupa.
La date de construction de cet édifice  est difficile à déterminer. Elle existait certainement en 1700.
La cloche de la chapelle a été fondue en 1830 et a été installée en 1870. Son parrain est Henri Basset et sa marraine,  Marie Thérèse Peyron dit « Tommelles ».
Il est possible qu’une première restauration ait eu lieu en 1830. (un devis et une délibération du conseil municipal sont datés  du 08 mars 1830).
Une seconde restauration aux frais des habitants a eu lieu en 1870.

En 1956, la municipalité conduite par Monsieur Peyron Elie fit restaurer le bâtiment et construire  le clocher.
C’est lui-même qui a réalisé les travaux. Alors que les élèves de l’école observaient le chantier, il a invité chaque hommes habitant les Gourniers à poser une pierre  sur l’édifice. Après l’effort vient ensuite  le réconfort : c’est la gourde bien remplie qui passait de main en main pour réhydrater les courageux..

En 1992, les scouts de France  et les volontaires de la commune ont entrepris le décrépissage des façades, l’entreprise Peyron a assuré le rejointoiement des pierres et c’est en 1994 que l’entreprise Lagier et Roche  a réalisé les enduits intérieurs et le sol.
En parallèle, l’alimentation électrique a été mise aux normes et un radiateur électrique a été posé pour chauffer la chapelle. Le montant des travaux s’est élevé à la somme de 52.153,69 francs TTC.

Enfin en 2013 la municipalité envisage de faire procéder à l’échange de la toiture, (charpente et couverture).
Le bois utilisé est une essence locale, le mélèze, très présent dans notre vallée.
La couverture en bardeau bi couche assure la protection  de la chapelle contre les intempéries
Les chenaux, en cuivre permettent de canaliser les eaux de pluie vers un puits perdu côté est et dans le réseau de récupération  des eaux de surface côté ouest

Ces travaux confiés à l’entreprise ECO(H)OME  ont commencé en  octobre et se sont terminés en novembre.

Le montant de l’opération s’élève à 22.607 € HT honoraires du maître d’œuvre compris. La commune a perçu une subvention de 7.700 € de la part du Parc National des Ecrins et de 4.400 € de la part de la Région.