Aller au contenu principal

Influenza aviaire - passage en risque "élevé" sur l'ensemble de la France métropolitaine

-A +A
Document(s): 

Après le passage de la France métropolitaine en risque "modéré" le 24 novembre 2016, le Préfet nous informe que suite à plusieurs foyers hautement pathogènes déclarés dans des élevages du Sud-Ouest et des cas dans la faunes sauvage dans le Pas-de-Calais et la Haute-Savoie, l'ensemble de la France métropolitaine est placé en risque "élevé".

Tous les détenteurs d'oiseaux de toutes espèces doivent les confiner en bâtiment ou en volière fermés avec toit étanche, ou bien tout le parcours extérieur doit être couvert par des filets, afin d'empêcher tout contact avec des oiseaux sauvages.

Il n'y a aucune dérogation possible pour les personnes qui détiennent des volailles et autres oiseaux à titre non commerciaux.

Par ailleurs, tous les détenteurs d'oiseux doivent mettre en place d'autres mesures de biosécurité, qui sont résumées dans la note en téléchargement sur cette page.

Tout éleveur ou détenteur d'oiseaux de toutes espèces doit vérifier chaque jour l'état de santé de ses oiseaux. Toute suspicion de maladie doit être déclarée au vétérinaire, en vue d'examens et d'analyses si nécessaire.

Une surveillance des mortalités d'oiseaux sauvages est mise en œuvre par le réseau de surveillance sanitaire des animaux sauvages, associant ONCFS, fédération des chasseurs et laboratoires départemental, renforcé par la DDCSPP : anatidés (oies, canards, cygnes), laridés (mouettes, goélands), rallidés (poules d'eau) : collectes à partir du premier oiseau trouvé mort ; autres oiseaux sauvages : lors de mortalité groupées : au moins 3 cadavres d'oiseaux d'une ou plusieurs espèces sur un même site (rayon d'environ 500 m) et en une semaine.

Les personnes trouvant des oiseaux morts correspondant à ces critères pourront contacter la DDCSPP au 04.92.22.22.30 ou l'ONCFS au 04.92.51.13.93. Ne touchez en aucun cas ces oiseaux.